Actualités

Signature électronique d’un flux : pourquoi un mail d’alerte à la trésorerie ?

A l’issue d’une cession de signature électronique de bordereaux comptables, ces derniers sont transmis à la trésorerie via le portail de la DGFiP.

L’ordonnateur ne peut pas savoir si ces flux sont bien parvenus au comptable public et celui-ci n’a pas de visibilité sur ces transmissions autrement que lorsque les flux lui parviennent.

Autosign permet l’envoi d’un mail d’alerte à la trésorerie lors du processus de signature électronique.

De ce fait, la trésorerie a connaissance en amont des bordereaux à traiter qui vont lui parvenir et peut prendre contact avec la collectivité si un flux annoncé ne lui parvient pas.
Quant à la collectivité, c’est pour elle la garantie du suivi de ses transmissions de flux signés et ainsi du paiement dans les temps des ses fournisseurs.